Electeurs des Glacis...VERIFIEZ QUE VOUS ETES BIEN TOUJOURS INSCRITS...CONTACTEZ LA MAIRIE !!!

502 Électeurs radiés aux Glacis


Quartier des Glacis Belfort

 En novembre 2014, le maire a écrit à 502 personnes pour leur signifier leur radiation des listes électorales de Belfort.

Pourquoi ?

A-cause d'une erreur de ses services, qui a écrit aux femmes mariées en indiquant leur nom de jeune fille sur les enveloppes. Bien sûr, le facteur n'a pas trouvé ces noms aux adresses indiquées, puisque, très souvent, seul le nom marital est indiqué sur les boites aux lettres.

Tirant hâtivement la conclusion que si les courriers revenaient, c'est que ces personnes avaient déménagé, le maire leur a envoyé un courrier en recommandé, pour leur signifier leur prochaine radiation des listes électorales. Et cette fois en indiquant bien le nom du mari sur la lettre !!

Les personnes ont donc bien reçu ce courrier, et cette réception, validée par la poste, démontre bien qu'elles habitent à l'adresse indiquée, et qu'il n'y a donc pas de raison de les radier.

Mais le maire n'a rien voulu entendre, malgré les protestations, les courriers ou autres remontées.

Christophe Grudler, Conseiller Général du quartier des Glacis, a immédiatement réagi devant cette injustice flagrante. Il a mobilisé les électeurs radiés afin qu'ils ne se laissent pas dépouiller de leur droit de vote. Nous l'avons assisté dans cette démarche.

Devant ces réactions, le maire a finalement réinscrit plus de 300 personnes. Il a dû faire marche arrière devant la levée de boucliers des habitants des Glacis.

Christophe Grudler a aussi intenté des actions en justice pour faire réintégrer d'autres électeurs que le maire ne voulait pas écouter. Le Tribunal a donné raison à Christophe Grudler en ordonnant la réintégration de 6 nouvelles personnes.

Au total, l'action menée par le Conseiller Général de Belfort-Est aura permis de limiter les radiations à environ 190 personnes.

Nous resterons vigilants, afin que des actes de ce genre ne se reproduisent pas dans d'autres quartiers.